405, rue Marie-Morin (anciennement rue Saint-Dizier), bureau R-02
Montréal (Québec) Canada H2Y 2Y1

  • Facebook Clean

Claude Tousignant

"Claude Tousignant croit qu'un tableau " survient " dans l'espace et il doit beaucoup à ses prédécesseurs, Piet Mondrian et les constructivistes, pour ce principe artistique. Tousignant fréquente l'École d'art et de design du Musée des beaux-arts de Montréal (1948-1951) où il étudie auprès de Jacques de Tonnancour et de Gordon Webber. Webber, un peintre, architecte et ancien élève de Moholy Nagy, fait connaître à Tousignant les œuvres de Jackson Pollock, de Mark Rothko et d'Adolf Gottlieb lors de l'exposition du musée, Art contemporain de France, d'Angleterre et des États-Unis (1950). En 1952, Tousignant se rend à Paris où l'École de Paris le déçoit et, à son retour six mois plus tard à Montréal, il découvre une communauté artistique montréalaise dynamique beaucoup plus proche de ses propres sensibilités.

Tousignant adopte une approche expérimentale à l'élaboration de ses tableaux abstraits. Il y a la vision de l'œuvre elle-même et un plan qui est éprouvé et finalisé. Une fois, la structure de base de l'œuvre construite, elle peut être modifiée ou rejetée. L'objectif est d'atteindre la vision désirée par l'interaction des formes et des couleurs."